Presse

TRANSATLANTIC ROOTS

Bruno Angelini poursuit ici son travail de recherche sonore, constitutif de sa démarche artistique. Influencé par les formes musicales européennes avec l’esprit et la sensibilité musicale afro-américaine, l’électrisant projet Transatlantic Roots met en tension le frottement de ces deux esthétiques. Le trio donne un regard singulier sur cette culture transatlantique. Catherine Carette, FIP

Bruno Angelini s’offre un trilogue époustouflant et hors norme en compagnie d Fabrice Martinez et Eric Echampard. Attention disque magnifique.
Noadya Amoux, Jazz Magazine

Bruno Angelini a formé un trio lyrique de tisseurs de sons et d’alliages, pour amateurs d’élans du coeur et de ces brisures. Le terrain d’entente n’était pas difficile à trouver avec ses deux complices.
Sophie Chambon, Dernière Nouvelle du Jazz

OPEN LAND

Et si le pianiste français avait signé le plus beau disque de sa carrière ? Rarement en tout cas son art du lyrisme pudique n’avait sonné à ce point maitrisé et émouvant, mélodieux, délicat et intense, la trinité de la réussite.
Mathieu Durand, Jazznews

Des compositions pensées pour les couleurs, les timbres des instruments qui, entremêlés, donnent au groupe sa sonorité particulière, une signature toute personnelle qui le distingue de tous les autres. Pas de doute c’est la confirmation d’un compositeur et d’un groupe d’exception.
Vincent Cotro, Jazz Magazine

Un disque d’une grande beauté, signé par le pianiste Bruno Angelini. Une lente procession vers l’inaccessible, une quête de l’impalpable, où chaque note est pesée, posée à sa juste place, chaque son est dosé, chaque timbre ouvragé.
Xavier Prévost, Académie Charles Cros

LEONE ALONE

Western magnétique ! Le pianiste rend hommage au cinéma de Sergio Leone et singe un passionnant exercice en solitaire … Faux solo, faux disque de reprise(s). Leone Alone n’est pas un remake, c’est un (auto) portrait poétique.
Mathieu Durand, Jazz News

Sans savoir ce qui était à l’origine du disque, ce fut à la première écoute, un moment intense et remplit d’émotion. Un écolage immédiat … Il était une fois la lévitation !
Florence Ducommun

Une musique profondément élégiaque. C’est lent, hypnotique, intense. Une mélancolie militante que l’on saisit dans prés d’une heure de musique prenante.
Sophie Chambon

Copyright © 2022 BRUNO ANGELINI | My Music Band Pro by Catch Themes